Chèque numérique : 500€ à 150 000€ d’aides pour la digitalisation des entreprises

Pour aider les petits commerces, les PME et les restaurants à passer le cap du digital et continuer leur activité malgré le couvre-feu, le gouvernement a lancé une nouvelle subvention : le chèque numérique.  

La FEVAD estime qu’en 2020, les ventes en ligne ont généré 110 millions d’euros, tous produits et services confondus. Tandis que certains fermaient leurs portes, quelques commerces et restaurants ont tiré leur épingle du jeu en passant à la vente à emporter (paniers garnis, pré-commandes…) et à la livraison à domicile.  

La digitalisation des entreprises est donc un enjeu de taille pour redresser l’économie nationale et permettre aux sociétés françaises de retrouver le cap de la croissance. 

Du jour au lendemain, plus de la moitié de la population française est passée au click&collect. Les villes et villages ont vu éclore des élans de solidarité entre les habitants, les petits producteurs locaux et les commerces de proximité.

On parle même de phygitalune combinaison gagnante entre la convivialité d’un point de vente physique, son capital sympathie et son accessibilité sur internet, pour expliquer le rebond des ventes de certaines entreprises et petits restaurants. 

Comment utiliser le chèque numérique ? Quels sont les critères d’éligibilité au chèque numérique ? Peut-on vraiment lancer son site pour 500€ ?  

Nous vous donnerons ici toutes les cartes pour créer un site internet rentable grâce au chèque numérique et aux subventions régionales pour les petites entreprises, CHR et artisans. 

500€ offerts par le gouvernement pour lancer sa boutique en ligne 

Lors du confinement, plus de 60% des Français ont pris l’habitude de faire leurs achats en ligne. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à se faire livrer à domicile ou à réserver leur commande en click&collect pour récupérer leur panier tout prêt en magasin. Certains restaurateurs et commerçants en ont profité pour augmenter leurs ventes grâce, notamment, au référencement de proximité et à la publicité sur les réseaux sociaux. 

L’une des mesures phares de janvier 2021 est justement le lancement du chèque numérique. Cette subvention, c’est 500€ d’aide gouvernementale pour permettre à chaque point de vente, hôtel ou restaurant qui avait subi une fermeture administrative durant le confinement de créer son propre site vitrine ou un site e-commerce. 

L’objectif est simple : permettre aux CHR et aux points de vente de proximité de se relever de la crise en ouvrant leur site internet de vente à distance, en livraison ou à emporter, sans être dépendants d’UberEats, Deliveroo ou de la marketplace Amazon. 

Comment obtenir la subvention Chèque Numérique ?

La subvention PME et commerçants “Chèque Numérique” est disponible sur le site de l’ASP courant janvier 2021. 

Tout commerçant ou professionnel de l’hôtellerie-restauration ayant dû fermer durant le second confinement y est éligible, du moment qu’il peut présenter une facture émise entre le 31/10/2020 et le 31/03/2021 prouvant la digitalisation de son entreprise. 

Certaines régions ont étendu ce dispositif aux artisans et TPE-PME, vérifiez votre éligibilité au chèque numérique.

Comment utiliser son Chèque Numérique ?

Voici les différentes utilisations possibles de son Chèque Numérique :  

  • Créer son site internet : frais d’hébergement, logiciel, agence de création de site web…
  • Faire connaître son site, même déjà existant : publicité digitale (SEA, réseaux sociaux) et solutions de fidélisation (sms, envoi d’emails) 
  • Améliorer son référencement pour être bien visible sur Google (référencement naturel) 
  • Se faire accompagner dans le lancement et la mise en avant de son site internet 
  • Faire de la publicité digitale ou utiliser des solutions de fidélisation (sms, envoi d’emails…) 
  • Développer une stratégie sur les réseaux sociaux 

Peut-on créer son propre site web pour 500€ ?

De nombreuses plateformes permettent aux commerçants et petites entreprises de créer son site e-commerce facilement et rapidement grâce à un abonnement compris entre 30 et 60€ HT/mois, ce qui couvre 6 à 12 mois de financement par le Chèque Numérique.
En contrepartie de cet abonnement à prix cassé, les plateformes se payent grâce à une commission sur les ventes de 5 à 15% pour chaque vente en ligne. 

Au-delà de cette perte de marge significative, ces plateformes sont souvent critiquées pour leur manque de personnalisation. Les modèles de site sont très pratiques pour se lancer, mais ils ne peuvent pas s’adapter dès que l’on veut adapter le site à ses catégories de produit, passer en version mobile (pour les clients sur smartphone) ou mener des optimisations pour être mieux référencé dans les résultats Google. 

Il est bien plus optimal de se lancer dès le début dans la création d’un site 100% personnalisé plutôt que de créer une version provisoire qui ne tiendra que quelques mois avant que vous vous rendiez compte qu’elle ne convient déjà plus à votre cahier des charges et aux besoins de votre cible. 

Quelle formation pour lancer son site de vente en ligne ?

Il existe des formations gratuites très complètes pour aider les néophytes à se lancer, comme celles dispensées par Google. Ces formations Google résument en 122h de cours en ligne comment créer, paramétrer et faire connaître son site internet.  

Malgré tout, l’arbitrage « temps passé en formation » vs « prestataire capable de lancer mon site dans les meilleures conditions et de me conseiller » est quasiment toujours en faveur de l’accompagnement par un expert
En effet, quel restaurateur ou chef d’entreprise peut se targuer d’avoir 122h à consacrer au lancement de son site lorsqu’il faut déjà gérer les achats, les équipes, la trésorerie… ? 

Tout bon prestataire ou agence web sera d’ailleurs capable de former un professionnel anticipant ses besoins et en répondant à ses enjeux, comme lors des formations “Gagner en visibilité sur Google” ou “Mener à bien une stratégie web-to-store” d’Open Linking. À contrario, une formation généraliste sera trop théorique pour quelqu’un qui souhaite un retour sur investissement rapide et des résultats concrets. 

L’agence conseil Open Linking propose des web en visio ou dans vos locaux partout en France pour vous aider à maîtriser toutes les bases du web. Chaque formation peut être prise en charge jusqu’à 100% par les OPCO, le FNE-Formation et Datadocks. 

Comment créer un site internet rentable ?

Un site internet rentable est facile à trouver, agréable à consulter et propose une expérience d’achat en quelques clicsUne fois ces 3 critères cochés, n’importe quel commerce connecté est logiquement tout autant, voire plus rentable qu’un point de vente physique, car il permet de vendre 24h/24 et 7 jours sur 7.  

Dans tous les cas, bien qu’il soit possible de créer soi-même son site internet, il est toujours plus sûr et rapide de passer par un spécialiste du référencement comme Matière 1ère ou Kelreferencement pour se faire connaître de ses futurs clients et leur donner envie d’acheter. 

Qu’est-ce que le référencement ?

Le référencement naturel (ou SEO pour Search Engine Optimization en anglais) est l’art d’aider un site web à arriver en 1ère position des résultats de recherche sur Google, Bing et Yahoo. Toute la stratégie autour du choix des mots-clés, les contenus à créer, l’optimisation technique du site… constituent le référencement naturel. 

Prenons l’exemple d’un fleuriste qui souhaite augmenter ses ventes en proposant ses fleurs à la livraison. Pour apparaître aux yeux de ses prospects, il va chercher à créer un site internet autour du mot-clé “bouquet de fleurs en livraison”. Or, ce mot-clé est déjà très concurrentiel car Interflora, BeBloom, Monsieur Marguerite et bien d’autres se positionnent déjà sur ce segment au niveau national. 

 

Heureusement, notre fleuriste de Guéret n’a que quelques concurrents dans sa ville

Grâce à différentes optimisations et au référencement local, notre fleuriste va pouvoir proposer de la vente à emporter et faire venir des clients en boutique en renseignant son adresse et ses horaires sur sa page Google My Business, ou en renseignant des mots-clés comme “fleuriste Guéret” ou “bouquet de fleurs Guéret” sur son site. 

exemple referencement local

En savoir plus sur le référencement Google Business 

En quoi le référencement local Google peut permettre d’augmenter son chiffre d’affaires ?

Nous l’avons vu, le référencement de proximité ou référencement local, c’est ce qui va permettre aux futurs visiteurs de votre établissement de vous trouver sur Google ou sur leur GPS en tapant des mots-clés comme “restaurant ouvert actuellement ” ou “salon de coiffure Lyon”.  

Le référencement local est donc une composante du référencement naturel, la clé pour être vu des clients au niveau de sa ville ou de sa zone de chalandise. 

Une fois que votre entreprise est visible sur la carte, Google propose un itinéraire à ceux qui recherchent vos produits ou services. C’est donc la solution idéale pour apporter de la visibilité à son établissement, surtout lorsqu’il se trouve en retrait des grandes voies, et une excellente façon de se lancer dans le click&collect et la vente à emporter. 

Notre équipe saura vous aider à lancer votre page Google Business et profiter des meilleures techniques de référencement local.

Quelles sont les autres méthodes pour gagner en visibilité ?

Lorsqu’on doit faire face à la concurrence autour d’un mot-clé, un bon moyen de se démarquer est de payer Google pour remonter en au-dessus des résultats de recherche. C’est ce qu’on appelle le référencement payant ou SEA (pour Search Engine Ads). Le Chèque Numérique est justement une bonne occasion de faire un test de campagne payante sur quelques mots-clés pour augmenter rapidement ses ventes en ligne. 

Voici à quoi ressemble un lien payant Google dans les résultats de recherche :  

annonce referencement payant

Pour faire connaître son site internet, les réseaux sociaux sont des armes redoutables. On peut partager ses vidéos sur YouTube, faire des photos de ses produits sur Instagram et relayer ses publications sur un groupe Facebook local pour faire venir des clients rapidement 

Aujourd’hui, n’importe quel restaurant peut devenir un as de la vente à emporter en prenant de belles photos de ses plats et en invitant ses clients les plus fidèles à laisser un avis positif sur sa page TripAdvisor, Google ou Facebook.  

Il faudra tout de même surveiller régulièrement ces avis et y répondre afin d’améliorer sréputation en ligne. 

Chèque numérique et subventions régionales pour les TPE, PME et ETI

Quelles régions proposent le Chèque Numérique aux petites entreprises et artisans ?

Comme nous l’avons vu, les critères d’éligibilité au Chèque Numérique sont très restrictifs : il faut tenir un point de vente, un hôtel ou un restaurant et avoir subi une fermeture administrative lors du 2nd confinement. Pour soutenir l’économie locale, de nombreuses régions ont décidé d’étendre leur aide aux petites entreprises, artisans et sociétés locales. 

À Paris et dans toute l’Île de Francec’est une bonne nouvelle pour les artisans ! Ils sont eux aussi éligibles au chèque numérique et peuvent déposer une demande d’aide à ce lien.
De plus, les Franciliens peuvent toucher jusqu’à 1500€ pour leur site vitrine ou e-commerce. artisan éligible chèque numérique

La région Guadeloupe étend aussi son aide aux TPE, PME et entreprises traditionnelles avec un montant maximum de 10 000€ qui peut représenter jusqu’à 80% de votre projet, cofinancé par le FEDER (Fonds européen de développement régional). 

Sur la belle île de la Réunion, le dispositif d’aide à la transformation digitale est renforcé pour toutes les TPE de moins de 10 salariés (hormis la filière numérique) avec des procédures simplifiées et un plafond de subvention atteignant les 3200€. 
Voici le lien pour bénéficier du chèque numérique à la Réunion : https://regionreunion.com/aides-services/article/le-cheque-numerique

En Martinique, l’aide est étendue à toutes les entreprises de moins de 30 salariés (hors filière numérique). Le Chèque Numérique est complété par le « Pass Numérique » avec une prise en charge maximum de 5000€ à 10 000€ sur dossier. 

C’est dans le Pays de la Loire et en Nouvelle-Aquitaine que les aides sont les plus généreuses. 
Les ETI et toute société de moins de 10 salariés peuvent demander une prise en charge de leurs dépenses pour la transition numérique jusqu’à 150 000€, en s’appuyant notamment sur le dispositif du FEDER. 

Une aide renforcée pour les commerçants et CHR d’Auvergne-Rhône-Alpes 

L’Auvergne-Rhône-Alpes complète le Chèque Numérique en remboursant jusqu’à 1500€ pour tout projet de lancement ou de refonte de site e-commerce qui répond aux critères d’éligibilité classiques : commerce, hôtel ou restaurant fermé lors du 2nd confinement.
Nos Lyonnais peuvent faire leur demande de subvention à ce lien : https://campusnumerique.auvergnerhonealpes.fr/transformer/mon-commerce-en-ligne/ 

Exceptions régionales liées au chèque numérique

La région des Hauts-de-France ajoute sa propre subtilité en décidant de verser son aide aux artisans et commerçants de moins de 10 salariés et de moins de 2 millions de chiffre d’affaires. Cette aide peut être complétée grâce à la Brique Digitale du plan « Booster TPE » mais ne semble pas concerner les hôtels et restaurants qui devront donc demander l’aide au niveau national uniquement sur le site de l’ASP.
Pour les artisans et commerçants, le dépôt de dossier est à ce lien : https://aidesenligne.hautsdefrance.fr/dispositif

La Normandie a créé ses propres règles en élargissant les critères d’éligibilité à toute société et microentreprise de moins de 10 salariés, hors banque et assurance, auto-entrepreneurs, professions libérales et les franchisés. 
L’aide normande n’est plus un Chèque Numérique qui rembourse une facture mais plutôt une subvention régionale : Impulsion Transition Numérique
Impulsion Transition Numérique subventionne 50% maximum du coût HT des dépenses éligibles, sur la base de 1 000 € par jour de consultance dans le cadre d’une prestation intellectuelle. L’entreprise peut solliciter 2 aides au plus, pour un montant cumulé de 5 000 € maximum sur une période d’1 an.
Vous avez du mal à suivre ? Nous aussi ! Plus d’informations sur le site de la région : https://adnormandie.fr/financements-aux-entreprises/ 

La Bretagne réserve son Chèque Numérique aux PME et TPE disposant de petits commerces avec une surface de moins de 300 m² dans l’alimentaire, les services, l’équipement de la personne, l’équipement de la maison, la culture, les loisirs, l’hygiène et la santé (hors pharmacie). L’aide est d’ailleurs réduite à un plafond de 240€, soit 50% du montant HT.
Les cafés, hôtels et restaurants ne peuvent donc bénéficier d’une aide régionale, mais seulement du Chèque Numérique « standard » de l’ASP. 

Conclusion

Se lancer dans la digitalisation de son entreprise peut paraître angoissant au premier abord mais rien n’est infranchissable. Entouré des bonnes personnes, vous aurez toutes les chances de créer un site internet rentable.
Pour beaucoup, l’obtention du chèque numérique sera le 1er pas vers une croissance durable et toute l’équipe Matière 1ère est là pour vous épauler.

Category: Création Site Web

Tags: